Gamme de préparations alimentaires à teneur en glucides réduite !

Sources scientifiques

(1) Foster-Powell, K., Holt, S.H.A., Brand-Miller, J.C. 2002. International tables of glycemic index andglycemic load values.

(2) Am J Clin Nutr, 76:5-56

(3) Amer. J. Clinical Nutrition, 62 (supp) 871-93 Meta-analyse 2 Brand-Miller Jet al. Diabetes Care 2003;26:2261-7.

(3) Source : [1] Stratégie de prise en charge du patient diabétique de type II à l'exception de la prise en charge des complications. ANAES (Agence Nationale d'Accréditation et d'Evaluation en Santé), 2000.

(4) WOLEVER, T.M.S. Index glycémique, index insulinémique et régulation du poids corporel. Cahiers de nutrition et de diététique, 2008, vol.43, hors-série 2, p.29-34.

(5) AZIZ, A. The glycemic index: methodological aspects related to the interpretation of health effects and to regulatory labeling. Journal of AOAC international, 2009, vol.92, n°3, p.879-887.

Pour qui ?

L’index glycémique permet de classer les aliments en fonction de l’élévation du taux de sucre dans le sang après leur consommation.
Il permet donc d’anticiper l’augmentation de ce taux de sucre, ce qui constitue une analyse très utile pour :

La prévention du diabète

La consommation de produits à teneur réduite en glucides et index glycémique bas peut en effet être conseillée par le médecin pour le régime de certains diabétiques.

Il est recommandé aux personnes diabétiques (type 1 et type 2) d’adopter une alimentation variée et équilibrée. L’apport en glucides est recommandé à chacun des repas dans des proportions adaptées aux besoins énergétiques, en privilégiant les glucides à index glycémique bas et en limitant les glucides rapides. (2)

Le contrôle de l’appétit

Les aliments à index glycémique bas permettent de retarder la sensation de faim. (3)

La gestion du surpoids et de l’obésité

Les aliments à index glycémique bas permettent de limiter la formation et le stockage des graisses. Cela induit une sécrétion moins importante de l’insuline , l’hormone servant à convertir les sucres en graisses. (4)

La gestion de l’endurance physique

Le glucose est le carburant indispensable au bon fonctionnement de l’organisme, notamment pour les muscles lors des efforts physiques.  La prise d’aliments à IG bas dans l’heure qui précède une activité physique  entraîne un meilleur maintien du taux de sucre dans le sang au cours de l’effort pour une endurance et une performance optimales. (5)


Mentions légales - Utilisation des cookies - Création Billiotte.fr